©2018 by S'truggles. Proudly created with Wix.com

Visuel par https://bit.ly/2U0QzBK

  • Sakina Traoré

2. Lana & Ian


-Alors ?


Ian se tourne vers moi, le visage incroyablement pâle et les mains qui tremblent un peu. Quelque part au fond de moi, le langage de son corps semble confirmer ce que je redoutais, sans que je n’arrive à me l’avouer.


-Ian ?


Lentement, il me tend la feuille de papier qu’il vient de retirer de l’enveloppe et me la tend. Je l’attrape et la tiens aussi fermement que mes muscles en pelote me le permettent. Et puis, mes yeux se posent sur les lignes écrites devant moi et je lis :


“ Sujets testés : Ian Perrin et Lana Malory.

Signes : 100% identiques, matchs parfaits.

Félicitations !”


Mon coeur manque un battement, la feuille me tombe des mains et instinctivement, ma main droite se pose sur ma bouche pour étouffer le petit cri que j’émets, sans même m’en rendre compte.


Je sens les larmes me mouiller le visage au moment où Ian me demande si je vais bien. Dans ses yeux, je vois qu’il essaie de comprendre ce qui me passe par la tête, qu’il cherche quoi dire, comment me réconforter… mais après quelques secondes à ouvrir et refermer la bouche sans que rien n’en sorte, il abandonne et me prend dans ses bras.


Ensemble, nous sortons en silence du Centre de Test des Signes de Makébé.


Arrivés sur le parking où nous nous étions retrouvés un peu plus d’une demie heure plus tôt, je m’adosse à la voiture de Ian tandis qu’il s’éloigne un peu de moi, pour me laisser souffler, je présume.


Puis, mes yeux encore mouillés se posent sur la bague à mon majeur gauche et une nouvelle vague de larmes m’assaille. Je me perds soudainement dans mes souvenirs, jusqu’à revenir au jour de mes 25 ans, quand je me suis offert cette bague.


Je venais d’obtenir une promotion, de changer d’appartement et d’acheter le terrain de ma future maison. J’avais tout pour être bien, pour être heureuse. Mais à un moment, il a bien fallu que je m’avoue que ce bonheur ne serait infini et significatif pour moi, que si je trouvais quelqu’un avec qui le partager.


J’avais alors passé un très long moment à fixer mon signe, à analyser mon poignet et me demander où mon match parfait se trouvait au même instant. Pendant quelques secondes, l’idée de me mettre en couple avec quelqu’un dont le signe ressemblait un tant soit peu au mien m’avait traversé l’esprit. A défaut de trouver le match parfait, l’amour de ma vie, j’aurais pu avoir quelqu’un qui me correspondrait bien et avec qui j’aurais une “vie cool”.


Très vite, j’ai rejeté cette idée. “L’amour que deux matchs parfaits partagent n’est en rien

comparable à ce que tu pourras trouver dans toute autre union. Ne te marie pas avant d’avoir trouvé le bon” me disait souvent ma mère.


Alors j’ai acheté la bague et je me suis promis de ne me marier qu’avec mon match parfait. Je n’avais jamais pensé que lui, de son côté, serait peut-être déjà marié à une autre…


-Lana ?


La voix de Ian me ramène à la réalité. Je lève la tête vers lui, et essuie mes larmes avec un sourire qui se veut rassurant.


-Je suis désolée de pleurer comme ça, excuse-moi


-Tu n’as pas à t’excuser, cette situation est vraiment…


-Ouais…


-Je… Le signe de ma femme ressemble beaucoup au nôtre et tout est arrivé si vite entre nous que…


-Oh mais tu ne me dois pas d’explications, Ian


-Si, si je pense que je t’en dois une. Diane était enceinte, je l’aimais, je la respectais, nos signes, aussi complexes qu’ils soient, se ressemblaient énormément…. il était évident pour nous que nous nous étions trouvés


-Je comprends, j’ai déjà rencontré des hommes qui avaient des signes étrangement similaires au mien, heureusement ou pas, je me suis toujours faite tester avec eux avant de pousser les choses plus loin


-On aurait dû le faire aussi… je ne pensais pas qu’on pouvait faire plus identique que Diane et moi… mais j’aurais dû m’en douter


-Qu… qu’est-ce que tu veux dire ?


-Mes amis qui sont en couple ou mariés avec leurs matchs parfaits, qui se sont fait tester avec leurs conjointes… quand ils me disent à quel point ils sont fusionnels, comment ils finissent parfois les phrases les uns des autres, se comprennent sans se parler, quand je vois leur fascination à l’approche de leurs compagnes… enfin… je suis heureux avec Diane, je l’aime et tout, mais je n’ai jamais ressenti tout ça avec elle…


-Oh…


-Ouais… compliqué tout ça


Je ne sais quoi dire. Quoi rajouter. Y a t-il même quelque chose que je puisse ou doive dire ? J’ai fait ma part, j’ai levé le doute, c’est à lui de voir ce qu’il fait de l’information qui vient de nous tomber sur la tête. Moi, je ne peux qu’accepter la façon dont les choses se dérouleront…


Mon Dieu… mon match parfait est marié !


Comme je sens les larmes revenir, je coupe court à mes pensées et dit à Ian :


-Je rentre demain en Andarie.


-Oh…


-Toute cette histoire m'a fait un choc, je ne sais pas encore comment je vais la gérer mais je suppose que ça va me faire du bien de rentrer chez moi déjà


-Je pense aussi


-...


Je veux ajouter quelque chose, le toucher, le prendre dans mes bras mais je ne cède pas à la tentation. Il est peut-être mon match parfait mais il est marié. MARIE !


Alors lentement, je me hisse sur la pointe des pieds pour poser un baiser sur sa joue et je m’éloigne de lui avec une seule question en tête :


Vais-je revoir mon match parfait un jour ?




**Hey there, n'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de ce chapitre et ce que vous feriez à la place de l'un des caractères ! Le début est encore gentil mais croyez-moi, les vraies choses arriveront vite ! On se retrouve vendredi pour le prochain épisode, ou plus tôt pourquoi pas...


La bise, S !**

79 vues2 commentaires