• Sakina Traoré

11

Cinq mois plus tard


***Dans la tête d’Heartie***


La vie est…versatile.


J’ai l’impression qu’elle ne fait que nous titiller, nous faire tourner en rond, nous donner des leçons, bref nous faire passer par plusieurs cases avant que nous ne trouvions la nôtre.


Ça fait cinq mois que Jesse est revenu définitivement. Il ne passe pas autant de temps avec nous que je le pensais au départ. Il a recommencé à travailler dans une clinique privée deux semaines après son retour alors il est un peu pris dans la routine de sa nouvelle vie pour le moment.


Avec Ty, je dirais que ça va. On n’est pas le couple le plus heureux du monde parce qu’on se dispute beaucoup quand même mais nous ne sommes pas non plus les plus malheureux.

Le hic entre nous, c’est que j’ai vraiment l’impression qu’il ne veut pas se confier à moi, me parler. Quand on discute, c’est toujours moi qui en dit le plus sur mon enfance et tout le reste. Mais moi tout ce que je sais, c’est que ses parents sont morts.


Comment ? Quand ? Qu’est-ce qu’il a ressenti ? Comment il s’est reconstruit ? Il ne répond jamais à ces questions que je lui pose. Il détourne la conversation et je le laisse faire parce que je me dis qu’il va m’en parler quand il sera prêt à le faire. Je ferai juste en sorte d’être là quand ce sera le moment.


Pour moi, c’est facile de lui parler parce que je me sens en sécurité avec lui, j’ai l’impression de pouvoir tout lui dire même si plus j’y pense, le fait qu’il se taise sur des moments si importants de sa vie me pousse aussi à garder certaines choses- qu’il devrait probablement savoir- pour moi.


Bon, assez cogité pour ce matin. Aujourd’hui est un jour particulier pour moi et pour Ty même si lui ne le sait pas encore. Depuis quelques temps, je prépare quelque chose pour nous, une nuit spéciale. Ça fait près d’un an et demi que nous sommes ensemble et je pense qu’il m’a largement prouvé qu’il m’aimait.


Bien sûr, il ne me l’a pas encore dit mais je le vois amplement dans ses actes, dans son regard. Nous les femmes avons le plus souvent besoin d’entendre des mots, moi aussi, mais j’ai appris à lire dans les actes d’une personne et je sais que Ty m’aime. Alors ce soir, c’est notre soirée.



*************


Je viens d’émerger de sept heures de sommeil après une garde épuisante et je flâne encore dans mon lit d’où il faut que je me lève pour faire le ménage. On est samedi aujourd’hui mais Ty a dû aller au boulot très tôt pour une urgence, ce qui m’arrange, car j’aurai toute la journée pour préparer ma surprise de ce soir.


Je me lève du lit, change les draps, vais chercher l’aspirateur pour le passer dans la maison. Quand j’ai fini, je mets le linge sale dans la machine à laver et vais me laver.

Trente minutes plus tard, je suis dans ma chambre en train de plier le linge quand j’entends la porte d’entrée s’ouvrir et se refermer.


-Heartie ?


-Ama ! Je suis dans la chambre


Quelques secondes plus tard, je la vois entrer dans ma chambre un sourire crispé sur les lèvres. Je lui souris et remarque en la regardant qu’elle a grossi et que son teint est beaucoup plus éclatant que d’habitude. Je suis ravie de voir qu’elle va bien. Ça fait près d’un mois que je ne l’ai pas vue puisqu’elle était en examens.


-Ça va ?


-Oui et toi ?


Elle s’assied sur le lit près de moi et m’aide à plier le linge.


-Je vais bien. Tes examens sont finis ? Ça s’est bien passé ?


-Oui oui on a fini il y a trois jours et je pense que je devrais l’avoir


-Bien.


Elle ne dit plus rien et moi non plus. Quand on finit de plier le linge et de le ranger, on va à la cuisine préparer le repas de midi en papotant et on s’installe devant la télévision pour manger. On parle de tout et de rien mais je la sens crispée, je ne sais pas pourquoi.


-Qu’est-ce qu’il y a ?


-Hein… Comment ça ?


-Tu es bizarre depuis que tu es arrivée comme si tu avais peur de me dire quelque chose.


-…


-Ama ?


-Ne te fâche pas s’il te plaît


-Me fâcher ?


Je pose mon assiette sur la table basse et me tourne vers elle.


-Dis-moi ce qu’il y a


-Je … Je suis… enceinte


-Tu… quoi ?


-Je…


-Ama !


-Je suis enceinte


Je me lève du canapé, énervée. Mon Dieu, je n’y crois pas. Enceinte ?


-Ama ! Enceinte ? Ça ne fait même pas un an que tu es ici et tu as trouvé le moyen de te faire engrosser ?


-Je suis désolée !


-Tu es désolée ? Désolée Ama ? C’est ce que tu comptes dire à ta mère ?


Elle se met à pleurer, le visage dans les mains et ça a le don de m’énerver encore plus. Je ne pensais vraiment pas qu’elle aussi pourrait être une source de problèmes parce que c’est sûr que sa sorcière de mère va rejeter toute la faute sur moi.


-Ama, arrête de pleurer, il ne faut pas m’énerver encore plus


- Snif…


-Ama !


J’ai crié tellement fort qu’elle a sursauté et s’est tournée vers moi, me regardant tourner en rond dans le salon.


-Lève toi


Elle se lève et me regarde avec de la crainte et de la tristesse dans les yeux. Pff cette petite va me tuer sur ce coup-là. Un enfant ?


-Je vais dans ma chambre, je te laisse trente minutes pour faire venir le père de ton enfant ici


-Mais… Heartie… en fait c’est que… je ne lui ai pas encore dit


-Oh mais ça ce n’est pas mon problème hein. Va me le chercher tout de suite !


Je pars dans ma chambre en attrapant mon téléphone au passage dans la cuisine. Je m’enferme dans la pièce, me jette sur le lit et ferme les yeux.


Quelques minutes plus tard, j’entends la porte d’entrée se fermer. Je soupire et me redresse. Je déverrouille mon téléphone et cherche le numéro de Dakota. Je lance l’appel et elle décroche à la troisième sonnerie.


-Ma puce !


-Coucou Dakota, ça va ?


-Super et toi ?


-Je vais bien. Dis tu fais la journée à l’hôpital aujourd’hui ?


-Oui oui, je finis à 17h


-Tu peux me caler un rendez-vous cet après-midi s’il te plaît ?


-Sans soucis ma chérie. Pour toi ou pour quelqu’un d’autre


-Au nom d’Ama Kassi


-Okay. Venez à… 15h30, ça te va ?


-Super. A tout à l’heure


Je raccroche et me recouche. Quinze minutes plus tard, j’entends des portes s’ouvrir et se refermer dans l’appartement. Je souffle un bon coup et vais voir avec qui s’est ramenée Ama. J’arrive à la cuisine et vois Jesse de dos, en train de fouiner dans son téléphone.


-Jesse ?


-Hey ma puce. Ça va ?


-Bien et toi ? Qu’est-ce que tu fais ici ?


-Euh… C’est Ama qui est venue me chercher en me disant que tu voulais me parler


-Hein ? Qu… quoi ? Et elle est où ?


-Aux toilettes… Ah tiens, la voilà.


Je me retourne et je tombe sur mademoiselle, la tête baissée en train de triturer le bas de son haut


-Ama


-Heartie


-Je t’ai demandé d’aller chercher qui ? Pourquoi tu me ramènes Jesse ?


-Euh… parce que c’est lui… le père du bébé


Jesse et moi : Quoi ?


Jesse : De quel bébé tu parles Ama ?


Ama : Je… Je suis enceinte Jesse… La pilule n’a pas marché la dernière fois


Jesse : Eh merde


Moi : Jesse ? Tu as couché avec elle ?!


Jesse : …


CLAP. Je l’ai giflé.


Moi : Je ne t’avais pas dit de ne pas t’approcher d’elle ? Tu ne pouvais aller faire ta bordellerie là ailleurs Jesse ?


Jesse : Eh, calme toi Heartie


Moi : Que je me calme ? Tu sais ce que sa famille va me faire subir ? Tu sais que tu viens de compliquer l’avenir de cette fille pour une partie de jambes en l’air ?


Il soupire et regarde Ama qui pleure en silence. Je n’y crois pas. Il m’avait dit qu’il ne la toucherait pas. Je respire un bon coup et prends le temps de me calmer avant de reprendre la parole.


Moi : J’ai pris rendez-vous avec une obstétricienne pour 15h30 pour voir si elle est vraiment enceinte et si le bébé va bien


Je regarde l’heure sur mon téléphone avant de les regarder tous les deux.


Moi : Vous avez encore une heure avant que ce ne soit le moment de partir, asseyez-vous, discutez, prenez une décision et venez me chercher dans ma chambre pour qu’on y aille.


Je me dirige vers ma chambre et en passant devant Ama, je ne peux m’empêcher de lui taper la tête. C’est incroyable qu’elle ait été aussi bête.


Pff. Je claque la porte derrière moi et m’allonge dans mon lit. Je m’endors sans m’en rendre compte.


La vie est… versatile. Elle qui me donnait du bonheur sans compter ces temps-ci décide soudain qu’il est temps de faire revenir la famille de mon père dans ma vie par cette grossesse. Mon Dieu, je vais tuer Jesse si ces gens me rendent la vie infernale.

13 vues

©2018 by S'truggles. Proudly created with Wix.com

Visuel par https://bit.ly/2U0QzBK