• Sakina Traoré

Jour 21

Mis à jour : mai 16

Sourate 30, verset 21 : « Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. »

As salamu aleykum rahmatuLlah wa barakatuh !

Pour ce 21e billet de notre journal de Ramadan, comme vous pouvez le deviner à travers le verset introductif, j’aimerais qu’on parle de mariage.

Ceux qui me connaissent, qui me suivent sur les réseaux ou écoutent mes podcasts le savent, j’aime parler d’amour, de relations et de mariage. Ça fait quelques jours que je pense à écrire sur le sujet donc je me jette à l’eau aujourd’hui.

Al hamduliLlah, ma vision du mariage est très proche voire totalement similaire à celle de l’Islam. Au-delà des obligations et des recommandations de la religion sur le sujet, c’est également un choix personnel pour moi que de :

Vouloir épouser un musulman.

J’étais à l’université quand j’ai rompu avec mon petit gars de l’époque (ne faites pas ça chez vous) pour cette raison.

Je m’étais convertie à l’Islam depuis peu, j’avais pris la décision de m’investir dans la pratique de la religion, je pensais même déjà au voile, c’est vous dire à quel point c’était sérieux pour moi.

Alors j’ai mis fin à cette relation parce que je me suis rendu compte que je voulais pouvoir partager mon cheminement dans la religion avec mon époux.

Certaines personnes soutiennent que le plus important ce n’est pas la religion mais le rapport à Dieu, le niveau de spiritualité en plus du bon comportement du conjoint. Je suis en partie d’accord.

Le prophète sws lui-même nous a enjoints, au-delà de la religion, à regarder le comportement de l’autre avant de le prendre pour époux(se). Sur ça, je n’ai donc rien à redire.

On est tous d’accord que le simple fait que l’autre soit musulman ne garantit pas qu’il soit une bonne personne ou une personne que l’on devrait épouser.

Mais pour ce qui est du rapport à Dieu… j’ai du mal à me voir partager ma vie avec quelqu’un qui n’a même pas la même conception de Dieu que moi.

Et puis, peu importe à quel point on essaie d’édulcorer les choses, partager sa vie avec une personne de confession religieuse différente, c’est assurément faire certains compromis et mettre de côté certaines choses ; ce que je ne suis pas prête à faire. Surtout pour l’éducation de mes enfants.

Laisser mon époux être le chef de famille

Honnêtement, je n’ai aucune envie d’être à cette place. J’aurais peut-être apprécié, à contrario, le modèle de gestion du couple que l’état ivoirien nous impose depuis 2012 je crois – les deux conjoints sont chefs de famille – mais en tout cas, ça ne me dérange pas du tout de laisser cette place à l’autre.

Je me souviens qu’il y a quelques années, cette réflexion m’a valu une remarque plutôt sanglante d’une jeune femme qui m’a sorti que je ne pouvais pas être féministe (c’était dans ma bio Twitter) si j’étais musulmane. Parce que le concept même de soumission allait à l’encontre du féminisme…

Je ne vais pas débattre de cela ici mais je vais juste dire que pour moi, une grosse partie du féminisme consiste à s’assurer que les femmes vivent selon elles-mêmes.

Qu’elles choisissent librement d’aller ou pas à l’école, de faire tel ou tel métier, de se vêtir d’une façon ou d’une autre, d’épouser cet homme plutôt qu’un autre… d’être soumise ou pas.

Et franchement, plus je me renseigne sur les droits de la femme sur son époux et les devoirs de son conjoint envers elle, plus il me semble logique que dans cette configuration là, il soit le chef. Je ne dis pas que ce sera facile ou toujours une partie de plaisir, je dis juste que je me sens à l’aise avec l’idée.

Je crois que je n’aurai, in sha Allah, aucun problème à me laisser guider par un homme qui a mon intérêt et celui de notre famille à cœur, qui prend soin de nous de toutes les façons qu’il faut et qui essaie tant bien que mal de suivre la sunna du prophète sws en matière de couple.

En plus, le mariage en dehors même de la religion, a plusieurs avantages dont j’aimerais commencer à profiter le plus tôt possible : avoir un partenaire de vie, quelqu’un avec qui grandir et avancer, quelqu’un avec qui partager amour et tribulations…

Mais je me rends compte – ou peut-être n’est-ce qu’une impression – qu’il est de plus en plus difficile pour les jeunes de se marier aujourd’hui. Ou sinon que très peu d’entre nous se sentent attirés par le mariage. Quoi de plus normal quand on voit ce que certains en ont fait…

Ce que j’aimerais dire c’est que, en tant que musulmans, nous devons croire que si Allah l’a recommandé, alors il doit y avoir un bien pour nous. Les histoires catastrophiques que nous entendons si souvent sont le fait des Hommes.

J’ose croire que si nous nous attelons à bien comprendre les choses, à étudier ce qui fait la base d’une relation saine, à être honnêtes et vrais les uns avec les autres, etc. on sera en mesure de créer pour nous-mêmes des unions heureuses et qui fonctionnent.

Je partage un petit secret avec vous aujourd’hui. Une idée que je n’ai exprimée qu’à des personnes de confiance parce que j’avais peur d’être l’objet de raillerie… j’ai très envie d’ouvrir un jour une agence matrimoniale pour musulmans.

Il faudra d’abord que je sois mariée moi-même lol, pour faire l’expérience de la chose avant de pouvoir y accompagner des couples mais c’est une chose à laquelle je rêve beaucoup ces temps-ci.

Aider d’abord les gens à comprendre les dynamiques de couple, à trouver un conjoint qui leur convient s’ils sont célibataires, à améliorer leur relation s’ils sont déjà en couple ou mariés et à cheminer dans les règles d’Allah jusqu’au mariage et même après.

J’imagine déjà comment je me ferais accompagner d’imams, de thérapeutes de couple, de sexologues, etc. pour offrir aux gens l’occasion de faire une expérience positive du couple avec l’aide de Dieu… bref, je m’égare.

Pour en revenir au sujet, je nous souhaite à tous, en tout cas à ceux qui le désirent, qu’Allah nous accorde des conjoints pieux, sincères et bénis ; avec qui nous pourrons accomplir la moitié de notre foi, grandir et réaliser nos rêves.

J’en ai fini pour mes blablas d’aujourd’hui !!

Qu’Allah fasse que les jours à venir soient encore meilleurs. Qu’Il nous pardonne nos péchés et nous guide sans fin et sans cesse sur le droit chemin.

A demain in sha Allah !

N'hésitez pas à partager ce billet s'il vous a plu et laissez un commentaire !

©2018 by S'truggles. Proudly created with Wix.com

Visuel par https://bit.ly/2U0QzBK