• Sakina Traoré

Jour 22

Sourate 94, verset 5 : "A côté de la difficulté est, certes, une facilité !" As salamu aleykum rahmatuLlah wa barakatuh ! Ravie de vous retrouver pour ce 22e billet de notre mois de Ramadan 2020. J'espère que vous vous portez bien, de là où vous êtes. La journée d'aujourd'hui a été assez éprouvante pour moi. A cause de l'irritation oculaire que j'ai eue en début de semaine, toutes les choses importantes que je devais faire se sont accumulées. Je me suis donc retrouvée ce vendredi avec une liste de choses à faire très longue et je n'avais aucune idée de comment j'allais les accomplir en 24h chrono. Une connaissance m'a dit, quand je lui en ai parlé, qu'elle était sûre que j'y arriverais et qu'elle priait qu'Allah m'y aide. Sa foi en moi m'a boostée et j'ai décidé de planifier correctement les choses et de les laisser se faire naturellement. Al hamduLlilah, je me suis mise à travailler dès la fin de la prière de Fajr et le temps que ce soit l'heure de Zuhr, il ne me restait plus que deux choses à faire. J'ai même eu le temps de cuisiner 3 plats pour Iftar et d'y passer presque tout mon après-midi. La plus difficile des tâches que j'avais en cette journée consistait à corriger une histoire que j'ai écrite en novembre 2019. Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, vous vous rappelez probablement qu'à cette période là, j'étais à Abuja pour une sorte de colloque sur l'écriture... Eh bien à la fin de cette rencontre, tous les participants devaient produire deux histoires, écrites complètement en anglais et à paraître dans une future anthologie. Contrairement aux autres écrivains qui y étaient avec moi, j'ai reçu un retour tardif sur mes histoires et avec ma maladie, je n'ai pu m'y mettre qu'à la dernière minute. C'était la tâche qui me stressait le plus parce que j'avais l'impression de ne pas comprendre ce qu'on attendait de moi. J'avais tellement peur de ne pas y arriver que j'ai décidé à un moment de la journée que j'allais écrire une toute nouvelle histoire au lieu de modifier l'ancienne. Mais bon, long story short, quand j'ai fini de me distraire avec des heures passées en cuisine et que je me suis retrouvée devant mon ordinateur, tout s'est passé beaucoup mieux que prévu. J'ai relu les instructions qu'on m'avait laissées et même si je pense toujours qu'elles étaient insuffisantes, je les ai mieux comprises et j'ai pu retravailler mon histoire. Je n'ai pas encore eu de feedback mais je pense que j'ai quand même fait du bon boulot. Du coup, cette journée qui s'annonçait difficile s'est révélée pleine de bons moments. J'ai commencé ma journée très tôt et j'ai vu le soleil se lever, ce qui était très apaisant. Et vu que j'étais reposée, les idées pour mes travaux à rendre au boulot sont venues facilement. Et puis la réunion à laquelle je rechignais tellement à aller m'a permis de voir des proches, d'avoir des moments de rire avec eux et de travailler plus rapidement sur ce que je devais produire comme travaux professionnels pour le reste de la journée. Et que dire du stress de cette histoire d'écriture ? Je fuyais tellement l'ordinateur et le moment de corriger mon histoire que j'ai décidé, dans l'intention de me distraire un peu, de cuisiner trois choses différentes pour le repas du soir. Bouillie de mil, crumble aux pommes et riz cantonais. Et vu que j'avais besoin de la distraction au plus vite, j'ai commencé à cuisiner dès 15h. Al hamduLlilah j'ai pris mon temps pour chaque plat parce que je n'étais pas du tout pressée de finir et tout était très bon, ma famille a apprécié. Ce que je veux vous faire comprendre à travers tout ce blabla, c'est l'idée qui ressort du verset écrit plus haut : derrière une difficulté, il y a toujours une facilité. La plupart du temps, on se dit que cela signifie qu'un grand bonheur va suivre nos tribulations. Mais aujourd'hui j'ai réalisé que parfois, la facilité on ne la trouve que quand on décide de voir les choses autrement. La facilité est venue à moi quand j'ai décidé de transformer mon heure d'insomnie quotidienne après le suhoor en heure de travail. Quand j'ai profité de ma sortie forcée de chez moi pour passer un peu de temps avec des gens que j'apprécie et rire avec eux. Quand j'ai profité de ma présence dehors pour accomplir plus de tâches, sans être dérangée par les bêtises et les sollicitations incessantes de mes neveux. Quand j'ai passé le temps à cuisiner pour ma famille et gagner des mérites (parce que je faisais leurs repas de rupture) au lieu de passer ce temps à me plaindre ou à stresser. Parfois, la facilité que nous attendons réside dans notre façon de voir différemment la difficulté. Aujourd'hui, j'ai également offert à quelqu'un un petit paquet de chez LMCook pour Iftar. C'est la deuxième fois en ce mois de Ramadan que je le fais, al hamduLlilah. La première fois, c'était pour Tchonté. Elle avait écrit dans son journal de Ramadan que quelqu'un lui avait offert un panier garni et j'ai pensé que ça lui ferait plaisir de recevoir quelque chose de ma part. J'avais également envie de le faire parce que, entourée de mes sœurs, je n'ose pas imaginer ce que c'est pour elle de vivre ce Ramadan seule chez elle. C'était ma façon à moi de l'encourager et de lui faire un câlin covidement responsable, lol. Sa réaction m'a énormément fait plaisir. Le second panier est allé à un ami et j'étais également contente de voir qu'il a apprécié le geste. J'aime faire plaisir aux gens, les surprendre et leur offrir des choses sans qu'ils ne s'y attendent. Et ces derniers jours, Allah est passé par des connaissances et parfois même des inconnus, pour me rendre cela. J'ai reçu beaucoup de choses en retour. Je vous dis tout ça pour nous exhorter à donner aux autres, à nos proches, à nos amis, surtout en ce mois de Ramadan. En dehors de nos aumônes et zakat bien évidemment. Un petit zikromètre, un tapis, un message, une soupière de bouillie faite maison... tout compte aux yeux de ceux qui savent recevoir et aux yeux d'Allah Azzawadjal 🤲🏾 Le Prophète sws a dit : « Echangez entre vous des cadeaux, car cela accentuera votre amour les uns envers les autres. » [Al-Boukhari] Qu’Allah fasse que les jours à venir soient encore meilleurs. Qu’Il nous pardonne nos péchés et nous guide sans fin et sans cesse sur le droit chemin. A demain in sha Allah ! N'hésitez pas à partager ce billet s'il vous a plu et laissez un commentaire !

©2018 by S'truggles. Proudly created with Wix.com

Visuel par https://bit.ly/2U0QzBK