• Sakina Traoré

Jour 4

Le prophète Muhammad (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Ton corps a un droit sur toi, ta famille a un droit sur toi, et ta femme a un droit sur toi. Donne donc à chacun son droit. »

Avez-vous jusqu’ici donné son droit à votre corps ? Moi je répondrai : pas vraiment.

Les Chrétiens le disent très bien : Ton corps est le Temple du Seigneur.

Cette phrase résume pour moi toute l’attention et le grand soin que nous devons lui accorder. Mais combien d’entre nous le font vraiment ?

Au quotidien, nous en avons besoin pour des choses aussi simples que marcher, aussi vitales que respirer et aussi importantes que prier et jeûner. Pourtant il y en a plein qui comme moi, négligent cette enveloppe que Dieu leur a donnée.

Je vous écris tout ceci parce qu’en ce 4e jour de ce mois de Ramadan, j’ai dû me rendre à l’hôpital. Et parce que je connaissais déjà depuis des années la cause de mon mal, j’ai compris pendant le trajet que j’étais entièrement responsable de mon état.

Une fois devant le médecin, comme prévu, elle m’a très vite recadrée :

- (Elle) La dernière fois que tu as fait la fibroscopie et obtenu tes résultats, on t’a donné un régime alimentaire à suivre… non ?

- (Moi) Oui… mais j’ai très vite jeté la fiche. Il y avait tellement d’interdits

- (Elle) Tant que tu ne changeras pas ton alimentation et ta façon de manger, tu continueras d’avoir des douleurs. Il n’y a pas de traitement pour ta maladie, juste une opération mais tu es trop jeune pour envisager ça.

Je suis donc ressortie de là avec les mêmes consignes que des années auparavant :

- ne pas manger tard (alors que je dine à 20h au plus tôt et que je grignote toutes les nuits depuis quelques semaines) ;

- faire de la marche après les repas ;

- réduire le sucre (alors que c’est ma raison de vivre), le sel et les féculents ;

- boire beaucoup d’eau, etc.

Mon rapport avec la nourriture est un peu complexe. Je mange quand je suis stressée, je mange quand je m’ennuie et je poursuis les aliments gras et sucrés durant les deux semaines avant mes règles (merci aux hormones).

J’arrive à me retenir assez facilement pendant le mois de Ramadan mais en dehors de cela, j’aime tellement manger que mon plus gros budget mensuel, jusqu’à il y a deux mois, c’était la nourriture.

J’aime aussi tellement manger qu’au bureau, on m’appelle Sakina Glovo… pas de quoi être particulièrement fière mais je me suis toujours dit que j’aimais la nourriture comme d’autres aiment les montres, les vêtements, le maquillage, etc.

Pourtant, chaque fois que je tombe sur le hadith ci-dessous, je me sens mal.

Le messager d’Allah (paix et bénédiction sur lui) a dit : « Le fils d’Adam n’a jamais rempli de récipient pire que son ventre. Il lui suffirait pourtant de quelques bouchées pour subvenir à ses besoins. Et même s’il lui en fallait absolument davantage, qu’il réserve le tiers de son estomac à sa nourriture, l’autre tiers à sa boisson et le dernier tiers à sa respiration. »

Imaginez ce que j’ai ressenti la première fois que j’ai lu ça, moi qui mange tellement parfois que j’ai du mal à respirer après.

Avec ce billet, j’aimerais nous exhorter chacun à faire un bilan de notre rapport avec le corps que Dieu nous a donné et pour lequel on devra rendre compte Le Jour de la Rétribution : alimentation ? sport ? hygiène ?

Tout ceci doit être important à nos yeux. Allah ne nous a t-il pas commandés de ne pas nous faire du mal à nous-mêmes ? Ceci rentre en ligne de compte, je pense.

Qu’Allah nous accorde la santé à nous et à nos proches.

A demain in sha Allah !

©2018 by S'truggles. Proudly created with Wix.com

Visuel par https://bit.ly/2U0QzBK