• Sakina Traoré

Jour 5

Abū Hurairah (r.a.) raconte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit :

« Dieu le Tout-puissant déclare : « Tous les actes de l’Homme sont accomplis pour sa propre personne, à l’exception du jeûne qui est pour Moi et J’en suis la récompense. » Le jeûne est un bouclier ; aussi, lorsque vous jeûnez, évitez de dire des paroles oiseuses ou de vociférer ; et si quelqu’un vous insulte et vous cherche querelle, (passez votre chemin) et dites : « Je jeûne. » Par Celui qui tient la vie de Muhammad entre ses mains, Allah apprécie davantage l’haleine du jeûneur que le parfum du musc. Celui qui jeûne éprouve deux joies : la première lorsqu’il rompt son jeûne et la deuxième lorsqu’il rencontre Son Seigneur en raison de son jeûne. » Bukhārī Kitāb-Us-Sawm

Cinquième jour de notre mois de Ramadan al hamduLlilah… j’espère que de là où vous me lisez, les choses se passent bien pour vous.

Et si vous n’avez pas encore pu réellement vous immerger dans l’atmosphère particulière de cette période ou vraiment débuter votre mois de jeûne, cet article vous sera aussi utile qu’à moi, je pense.

Comme je vous l’ai dit dans les billets précédents, j’aime manger. Je suis de ceux qui diront : « je ne peux pas dormir si j’ai faim » ou encore « il me faut mon petit-déjeuner le matin sinon je fonctionne au ralenti ».

Cela fait que dans ma tête, me priver de manger et de boire pendant toute la journée et pendant tout un mois, était une partie vraiment trop importante du Ramadan pour que je la laisse tomber à cause de quelques bobos à la poitrine et à l’estomac. Mais force est de constater que je dois arrêter jusqu’à nouvel ordre.

Je suis rentrée de l’hôpital avec des médicaments à prendre au cours de la journée et deux diagnostics : béance cardiale et bronchopathie. Dieu merci, ce n’est pas très grave mais je ne peux plus repousser mes traitements et mon changement d’hygiène alimentaire.

Alors il me faut reculer pour mieux sauter.

Il y a 3 degrés de jeûne pendant le mois de Ramadan.

- Le premier consiste à se préserver seulement de nourriture, d’eau et de sexe.

- Le second degré, supérieur au précédent, consiste en plus à se préserver les yeux, la langue, les oreilles, les mains et les pieds du péché. Ce degré de jeûne nous amènera également à manger avec beaucoup de modération au suhoor et pendant Iftar.

- Le troisième degré de jeûne, le jeûne de l’élite si on peut l’appeler ainsi, consiste à faire tout ce qui précède et à se détourner en plus de ses passions et des choses du bas monde pour se tourner exclusivement vers Allah pendant ce mois, avec l’espérance que ce dévouement continue après.

A quel degré êtes-vous ? Moi pour cette année, j’étais entre le premier et le second. Et je crois que pour pallier à ce que mon état de santé m’empêche de faire, je vais aller pour un mix de ces deux-là.

Je vais manger aussi peu que possible aux différentes heures de repas, continuer à éviter la musique, consacrer plus de temps à l’écoute du Coran et à la psalmodie des noms d’Allah pour en apprendre autant que possible et peut-être aussi oublier un peu Les Frères Scott pour le reste du Ramadan…

Al hamduLlilah, je fais partie de deux groupes de jeunes femmes musulmanes pour ce mois sacré. Un entièrement consacré au Coran dans lequel certaines se consacrent à améliorer leur lecture et d’autres comme moi, à mémoriser des sourates.

Dans le deuxième groupe, qui existe depuis maintenant 3 ans je pense, nous parlons de tout. Chacune peut venir exposer ses préoccupations et ses questions sur la religion librement et avoir de l’aide ou des réponses garanties sans jugement.

Ce que je veux vous faire comprendre ici, c’est l’importance de s’entourer d’une communauté de gens qui aiment et pratiquent l’Islam comme vous. Des gens qui sauront vous soutenir, vous encourager et vous tirer les oreilles quand il faudra.

Allah n’a t-il pas fait de notre religion, une religion où la fraternité et la solidarité sont à mettre en avant ? Et Il sait pourquoi Il fait toute chose.

Alors entourez-vous bien et vous verrez que même si comme moi, votre Ramadan ne se passe pas (ou plus) comme vous l’espériez, vous avez toujours la possibilité de réajuster les choses et en tirer le meilleur.

Je vais terminer ce billet en faisant des duhas pour nos défunts et tous ceux qui ont perdu un proche. Hier en fin d’après-midi, j’ai pleuré de tout mon cœur après être tombée sur une vidéo YouTube où les gens lisaient le dernier message reçu d’un proche qui est passé de l’autre côté.

Au-delà de la vidéo elle-même, dans les commentaires, j’ai vu tellement de messages de gens qui parlaient de leurs proches qui s’étaient suicidés que j’ai eu mal au cœur. Je comprends ces gens, ceux qui me suivent sur les réseaux depuis longtemps savent pourquoi…

Les seuls mots qui me sont venus à l’instant sont :

Ya Allah, tu connais mieux que moi les douleurs de leurs cœurs, tu sais mieux que quiconque pourquoi ils souffrent autant. Donne-leur ce que Tu m’as donné à moi, l’espoir que tout peut s’arranger, afin qu’ils ne commettent pas l’acte irréversible. Afin qu’il y ait moins de douleur dans leurs cœurs et ceux de leurs proches. Et pardonne-Leur, car en vérité, Tu sais combien ils ont souffert avant d’en arriver là.

Je prie que Dieu ait les âmes de nos défunts. Qu’Il nous épargne à tous, les châtiments de la tombe. Qu’Il nous fasse arriver à lui, sans aucun péché duquel répondre. Qu’Il nous donne la force mentale et le soutien humain nécessaire afin que Nous surmontions toutes nos épreuves avec patience et sourire. Qu’Il apaise les cœurs de tous ceux qui souffrent. Redonne de l’espoir à ceux qui l’ont perdu.

Ce petit épisode hier m’a rappelé pourquoi je priais beaucoup ces derniers mois afin qu’Allah fasse de moi : une lumière, une source d’amour pour moi-même et pour les autres.

Quoi que vous fassiez, souvenez-vous de donner du positif aux autres, autant que vous le pouvez. Ne soyez pas la raison pour laquelle quelqu’un se conforte dans sa décision de se faire du mal à lui-même.

En ce mois de Ramadan, pratiquons donc le second degré de jeûne, préservons nos langues et nos yeux, de dire du mal ou juger à travers le regard.

Et que Dieu nous récompense pour tous nos efforts. Qu’Il fasse que les jours à venir soient encore meilleurs. Qu’Il nous pardonne nos péchés et nous guide sans fin et sans cesse sur le droit chemin.

A demain in sha Allah !

©2018 by S'truggles. Proudly created with Wix.com

Visuel par https://bit.ly/2U0QzBK