• Sakina Traoré

(1) - As Salam

Hello tout le monde, as salamu aleykum !

J'espère que vous allez tous bien.


Alors, il y a quelques jours, j'ai annoncé sur Twitter que j'allais commencer un challenge assez particulier : un challenge zirk.


Pour la petite histoire, je lisais le Coran un jeudi soir et je me suis rendu compte qu'ils avaient traduit le mot zikr par méditation. Evidemment, puisque j'ai commencé à pratiquer la méditation plus ou moins régulièrement depuis 2019, ça m'a fait tiquer.


J'ai donc décidé de faire des recherches sur le sujet et je suis tombée sur des articles assez intéressants. Je croyais que ce mot signifiait seulement " évocation, rappel, mention " mais les différentes sources que j'ai trouvées ont confirmé qu'il pouvait également être traduit par méditation.


Un des articles que j'ai lus parlait plus particulièrement du zikr avec les Noms et Attributs d'Allah. Il disait (comme le formulent souvent les Chrétiens) que Dieu nous a créés à son image et a mis un peu de ses Attributs et Qualités en nous. Alors le fait de méditer régulièrement avec ces Noms et Attributs devrait nous permettre de développer ces aspects chez nous.


De plus, la méditation vous permet de réduire votre niveau de stress, d'être plus présent dans ce que vous faites, dites et ressentez au quotidien.


Sachant tout ceci, j'ai décidé d'essayer ! La première étape a consisté à sélectionner les noms d'Allah que je voulais zikrer / méditer, en fonction de leur signification et des difficultés que je rencontre en ce moment.


J'ai donc choisi : As Salam (La Paix), Al Wadûd (Qui aime beaucoup), Al Haleem (Le doux, Le très clément) et An Nûr (La Lumière).


J'ai ensuite rédigé un petit texte qui justifie le choix de chaque Nom / Attribut et je me suis donné 7 jours pour apprendre sur chaque Nom et méditer dessus, 15 minutes au moins par jour.


Voilà donc mon retour sur les 7 premiers jours de méditation avec le Nom : As Salam. Mais d'abord, le petit justificatif du choix de ce nom :


" As Salam : La paix


Parce que je veux que mon cœur soit apaisé quant au passé et à l'avenir. Qu'il ne se trouble point face aux difficultés. Qu'il demeure calme face à toute situation.


Parce que je veux que mon âme soit apaisée. Qu'elle ne doute point de son Seigneur. Qu'elle m'incite au bien envers moi-même et envers les autres.


Que je sois une source de paix pour moi-même et les autres. "


Comme je vous l'avais dit, j'ai tenu, avant de commencer, à lire des explications sur les différents Noms du Tout-Puissant que j'avais sélectionnés.


Il était important pour moi de les comprendre, de m'en imprégner et surtout d'en voir les applications dans ma vie quotidienne.


Al hamduliLlah, j'ai trouvé un livre intéressant de 400 pages qui parle des 99 Noms et Attributs d'Allah (dispo ici https://fr.slideshare.net/123algharib/comprendre-les-noms-dallah-abderrazzaq-al-badr).


J'ai commencé à le dévorer sans même m'en rendre compte alors que je fuis les livres numériques depuis quelques temps.


Le livre commence donc par plusieurs introductions que j'ai jugées importantes et que je prendrai plaisir à lire au fil du défi.


Pour ce premier jour, j'ai seulement lu la partie qui expliquait l'importance d'apprendre cette science.


Le livre explique tout simplement que la foi en Allah doit être la base et le pilier de tous nos actes d'adoration. Or la foi, la vraie, ne se construit que sur la connaissance d'Allah.


Dans la vie de tous les jours, pourriez-vous avoir confiance en quelqu'un que vous ne connaissez pas du tout ?


Non, bien sûr. Cela marche aussi avec Dieu. Il ne suffit pas de prier pour prier. De zikrer pour zikrer. Il faut le connaitre, savoir qui Il est. Et il suffit de lire un peu le Coran pour se rendre compte du nombre de fois où le Seigneur nous appelle à réfléchir, à comprendre, à apprendre sur Lui...


Votre foi est la base de tous vos actes d'adoration. Si vous vous contentez de pratiquer sans consolider votre foi, entre autres par la connaissance de Celui que vous dites adorer, un jour vous vous retrouverez à douter de tout. Et soubhanAllah, à ne plus croire à l'Islam ou en Lui.

Après avoir lu sur l'importance de la connaissance des Noms et Attributs d'Allah qu'Il nous a dévoilés, je suis passée à la lecture des explications du premier Nom que j'ai choisi.


Et dès le départ, j'ai été confronté à ma propre ignorance. Je croyais que le nom As Salam signifiait seulement et simplement qu'Allah était Paix et qu'Il répandait Sa paix sur les croyants et Ses envoyés.


Qu'Il était celui envoyait sa tranquillité dans les cœurs des croyants afin de raffermir leur foi et Celui qui leur promettait un Paradis où leur salutation serait : Paix sur vous !


Comme mon savoir était limité ! Oui, le nom As Salam signifie tout ceci. Mais Il signifie également qu'Allah est à l'abri de tout défaut et de tout manquement.


Que Son essence, Ses actes, Ses Attributs sont parfaits. Il existe par Lui-même, Il n'agit que par Sagesse, Miséricorde et en toute Justice. Et ses Attributs ne sont point tâchés de leurs opposés...


Une fois que j'ai su tout ceci, j'étais prête pour ma premier séance de zikr avec le nom As Salam. J'ai relu une dernière fois la raison pour laquelle j'avais choisi ce nom, puis j'ai fermé les yeux et commencé à égrener mon chapelet.


Tout en zikrant donc, puisqu'il s'agissait de faire de ce moment un moment de méditation sur la paix, je me suis souvenue de tous les moments de paix que j'avais eus dans ma vie et j'ai essayé d'amplifier la sérénité que je ressentais alors dans tout mon corps.


La séance a été normale, je dirais. Je ne me suis pas sentie aussi distraite qu'à l'ordinaire mais j'ai beaucoup somnolé à cause de la fatigue.


En tout cas, je me sentais détendue après et j'avais hâte d'être à la seconde journée !

Je me suis réveillée un peu en retard pour Fajr aujourd'hui et au lieu de me dépêcher pour aller prier, je flânais sur Twitter. Mon lit était si confortable que j'avais du mal à me lever.


Mais al hamduliLlah, je me suis rendu compte que le sommeil m'avait complètement désertée et que je n'avais aucune excuse pour rater ma prière. J'ai donc réussi à me lever et à prier dans les temps.

La veille, j'ai mis une alarme pour me rappeler de faire mes zikr aux environs de la prière de Dhur mais les recommandations de deux amis me sont revenues et j'ai décidé de faire ma séance de zikr après subh.


L'un, celui qui m'a initiée à la méditation m'avait dit une fois que cette heure de la nuit (autour de subh) était plus pratique à la chose parce qu'on n'est pas encore obnubilé par toutes nos pensées de la journée.


Une amie m'avait également rappelé la veille que c'est l'un des meilleurs moments pour faire des actes d'adoration. Alors j'ai pris mon chapelet, j'ai relu encore une fois rapidement la signification du Nom As Salam, le petit texte qui me rappelle pourquoi le choix de ce nom... puis j'ai fermé les yeux et j'ai commencé une séance qui était magnifique.


J'ai vu mon cœur briller comme jamais auparavant, avec des étoiles lumineuse autour de lui.

Je me suis revue en 2018, couchée dans le salon de ma mère, en proie à la plus grande tristesse, en train de me punir mentalement pour mes erreurs du passé et de stresser pour l'avenir.


Mais quand j'ai revu ce souvenir, je n'étais pas seule. Il y avait une présence lumineuse autour de moi qui me tendait la main, qui me regardait l'air de se demander : " mais pourquoi te fermes-tu à moi alors que tu n'as qu'à prendre ma main en retour et me faire confiance ? "


Des larmes ont coulé sur mes joues. J'ai compris que Dieu ne m'avait jamais abandonnée, que c'était moi qui m'était détournée de Lui.


Et puis je me suis revue il y a quelques jours au boulot, triste pour une autre raison. C'était moins grave mais toujours aussi épuisant. Cette fois encore, j'ai vu que je n'étais pas seule. La même présence était à mes côtés, attendant patiemment que je veuille bien la voir et la sentir.

Alors j'ai réalisé quelque chose qui m'a fait pleurer encore plus. Je m'appelle Sakina !

Mon prénom signifie la paix du cœur, la sérénité, la tranquillité. Il apparaît dans le Coran quand Allah dit qu'Il fait descendre Sa sakinah dans les cœurs des croyants pour raffermir leur foi.


Allah a fait en sorte que mes parents me donnent ce prénom alors même qu'ils étaient chrétiens et qu'ils avaient tous les deux à l'époque, rejeté l'Islam.


J'ai compris que dès le départ, avant même mon arrivée dans le monde, Il était là pour moi.


À ce moment là, j'ai comme entendu " I got you " et j'ai décidé que plus jamais mon prénom ne serait qu'un ornement pour moi. Que j'allais faire tous les efforts possibles pour qu'il se reflète dans ma façon de parler, de marcher, de respirer, de voir la vie, de réagir aux autres...


Et qu'Allah m'en accorde la force.

Ma méditation d'aujourd'hui a été plutôt calme. J'ai refait le même processus que les jours précédents c'est-à-dire lire la signification de As Salam et les raisons pour lesquelles j'ai choisi ce nom.


Ensuite pendant 15 minutes, j'ai zikré et j'ai parlé à Dieu. Je lui ai demandé de révéler la paix qu'Il avait posée en moi mais que j'avais laissée mourir sous les émotions, les expériences négatives et le manque de confiance en Lui.


Je lui ai demandé de me donner la sérénité de Jésus as et du Prophète sws face aux épreuves. Malgré tout ce qui leur arrivait, jamais leurs coeurs ne se troublaient. Parce qu'ils connaissaient leur Seigneur. Ils avaient la conviction profonde que Dieu ne fait rien au hasard, que toutes Ses paroles et tous Ses actes sont empreints de Sagesse.


J'ai senti des frissons parcourir mon corps à plusieurs reprises et j'ai essayé de repenser à toutes ces fois où j'ai perdu mon calme.


A ce moment là, une pensée assez singulière m'a traversé l'esprit. Je me suis dit que dorénavant, si quelqu'un testait ma patience, au lieu de m'emporter, je lui dirais simplement :


" As salamu aleykum rahmatuLlah wa barakatuh.

Que la Paix de Dieu soit sur toi et tes proches.

Qu'elle emplisse ton cœur, ton esprit et ton âme.

Qu'elle t'apaise aujourd'hui et à jamais. "


Je vous écris ces mots exactement comme ils me sont venus. Et je crois que par là, Allah a voulu me faire comprendre que ceux qui agressent les autres, les provoquent, etc. manquent en vérité de paix et veulent troubler celle des autres.


Je le sais, parce c'est la raison pour laquelle je répondais aussi à ces gens là.


J'espère vraiment pouvoir tenir et la semaine de boulot qui va commencer demain me donnera, in sha Allah, l'occasion de tester tout ceci.

" Il ne faut pas troubler la paix des autres quand on est soi-même en quête de paix. "


C'est l'une des phrases qui me sont restées après ma méditation de ce jour.


J'ai réussi à rester concentrée pendant environ 19 minutes, 4 minutes donc de plus que d'habitude.


J'ai commencé cette fois ci par les usuels " subhanAllahi wa bihamdihi ", " Allahumma salli ala Muhammad " et " astaghfirLlah ".


Et puis j'ai enchaîné avec mes zikr sur le nom As Salam.


A un moment donné mes pensées ont volé toutes seules vers des souvenirs de moi en train de troubler la paix de certaines personnes, et pas n'importe qui. Mes parents.


Je n'ai pas été une enfant turbulente, adepte de 400 coups, non. Mais j'étais une ado assez fermée, boudeuse et paresseuse. Ce qui a créé des grands moments de frustration pour mes parents.


Alors aujourd'hui je prends l'engagement de faire l'effort de ne plus troubler la paix des gens. De préserver la leur autant que je veux préserver la mienne.


La paix n'aime pas les troubles-fête.


" La paix ne viendra pas toujours comme vous l'espérez. Ne la refusez pas pour autant, elle n'aime pas qu'on lui claque la porte au nez. "


Pendant ma méditation, j'ai demandé à Dieu de m'aider à trouver la paix par rapport à une relation qui me tenait à cœur. Je lui ai demandé d'accorder la meilleure issue favorable à l'histoire en question, pour les deux parties engagées. De nous donner la sérénité nécessaire pour aborder les choses avec calme et clarté.


Et puis bon quand j'ai ouvert les yeux, j'ai vu qu'on avait en quelque sorte cassé mon cou mdr. Je ne vais pas vous mentir, mon cœur a été troublé. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il est déterminé à ne pas rester dans cet état pour longtemps et surtout à accepter que c'est pour le mieux.


La paix, tout comme le châtiment, les bénédictions, la miséricorde d'Allah ne viennent pas toujours comme on se l'imagine.


Alors apprêtez-vous juste à recevoir quand vous demandez. Peu importe l'emballage dans lequel arrive votre paquet.

Al hamduliLlah, j'ai réussi, non sans difficultés, à zikrer pendant 20 minutes aujourd'hui.

J'ai suivi le même schéma qu'hier et la séance a été aussi intéressante que les jours précédents.


À 16h environ, je me suis rendu compte que j'avais oublié de faire mon challenge du jour. Je devais le faire à 13h et j'avais même mis une alarme pour ça mais comme j'ai la fâcheuse habitude d'arrêter mes rappels sans même les lire...


Anyway, dès l'instant où je me suis dit " il faut que j'aille zikrer ", une phrase m'est venue en tête : " Ton cœur ne doit pas s'investir dans tout, ton cerveau ne doit pas s'appesantir sur tout. "


Une mauvaise habitude que j'ai et qui m'empêche de garder ma paix du cœur au quotidien, c'est que je donne parfois à certaines personnes et à certains évènements, plus d'importance qu'ils n'en ont réellement.


Aujourd'hui j'ai compris que certaines choses t'arrivent juste pour rappel de la part de Dieu, de l'Univers. Juste pour te tester, pour te montrer que tu te trompes, pour te faire comprendre quelque chose. Mais tu n'as pas besoin de t'y investir mentalement et émotionnellement pour détecter ces messages.


Regarde, analyse, interprète. Pas besoin de t'investir.


Si tu veux mettre ton énergie dans chaque petite chose qui t'arrive, tu vas juste finir avec un tas d'émotions que tu n'arriveras pas à démêler et des pensées qui virevoltent tout le temps dans ta tête, sans te laisser de répit.


Voilà mon message à vous et à moi, en ce jour.

Le prix de la paix...


Je me suis sentie différente aujourd'hui. J'ai eu l'impression, toute la journée, que mon coeur flottait dans mon corps. C'est une sensation que je découvre et que j'apprécie au plus haut point.


Mais j'ai également remarqué que mon cœur, mon esprit et ma langue ne sont plus synchronisés.


Avant, quand quelque chose me frustrait ou m'énervait, mon cœur se mettait soudain à battre plus fort, mon cerveau donnait l'ordre de tout gnagami et ma langue disait les choses les plus vilaines qu'elle pouvait.


Aujourd'hui, face à certaines bêtises de mes neveux, j'ai tempêté. J'ai réprimandé, j'ai crié, j'ai menacé. J'ai fait la même chose face aux petites choses du quotidien qui me chiffonnent toujours mais à un moment donné, je me suis rendu compte que je n'avais fait tout ceci que par habitude.


Je n'étais pas énervée, j'étais à peine exaspérée ou fâchée mais mon cerveau a vu les situations se déclarer et ma langue a réagi. Par habitude.


Pendant que je parlais même, je me suis surprise à penser " pourquoi tu parles comme ça alors que tu n'es même pas vraiment énervée ? ".


Tout ça pour dire que si mon cœur semble avoir compris le message, il va falloir lutter contre les vieilles habitudes pour que la sérénité que je ressens se perçoive également dans mes mots et dans mes gestes.


La deuxième chose que j'ai réalisée en ce jour, c'est que la paix est un cadeau qui se mérite et s'entretient.


Parfois, il vous faudra prendre de lourdes décisions pour l'acquérir : quitter ce boulot qui menace votre épanouissement, mettre fin à cette relation qui n'en est plus une, affronter le torrent de questions qui se déchaîne en vous...


Et une fois cette paix acquise, il faut la protéger. L'entretenir. Parce qu'il est si facile de retomber dans tous ces travers qui l'affectent...

J'ai beaucoup stagné dans ma méditation ces deux derniers jours. C'est vrai que certaines pensées intéressantes me sont venues à chaque fois mais côté sensations on va dire, j'étais un peu trop distraite et ensommeillée pour bien profiter de ma méditation comme aux premiers jours.


Pour autant, je considère cette première phase comme une réussite. Je suis beaucoup plus calme qu'il y a quelques jours même s'il y a encore beaucoup de travail à faire.


J'ai également la sensation d'avoir moins de mal à admettre mes torts dans les petites altercations du quotidien, plus de facilité à me dévoiler aux gens et à demander de l'aide.


Et parlons de mes prières ! Al hamduliLlah, je ne vous dirai pas que je n'en ai pas raté ou qu'elles étaient toutes parfaites mais je ne saurais décrire le niveau de sérénité que je ressentais en priant. Je me sentais calme, parfois même je ne sentais pas le poids de mon corps, je me sentais si légère al hamduliLlah.


En tout cas, je suis satisfaite à 60% et je vous recommande vivement d'essayer et surtout d'avoir une heure fixe pour ce moment de méditation. Si vous le faites tôt le matin, vous serez vraisemblablement plus disposé mais si vous le faites le soir avant le coucher, je vous garantis un sommeil des plus réparateurs et révélateurs (j'ai fait des rêves prémonitoires...).


J'ai décidé aujourd'hui de prendre quelques jours pour avancer dans ma lecture du livre sur la signification des Noms et Attributs d'Allah avant de commencer ma méditation avec le second Nom choisi.


Cela va me permettre de mieux cerner la portée de ce que je fais et in sha Allah, d'accroître les résultats pour cette seconde phase.


J'espère que cet article vous aura plu et aidé, n'hésitez pas à m'envoyer un email ou un message sur les RS pour me poser des questions.


Qu'Allah nous aide !



Si vous avez apprécié cet article, n'oubliez pas de laisser un like pour me le faire savoir et surtout partagez avec vos proches !


©2018 by S'truggles. Proudly created with Wix.com

Visuel par https://bit.ly/2U0QzBK